Psychologie

Ce qu’il faut savoir pour vaincre la paranoïa

La paranoïa est handicapante. D’autant plus si l’on ne prend pas en charge ce comportement au fond et aussitôt. C’est un peu comme voir le mal partout, ce qui entraîne un excès de méfiance. Pour cela, il faut reconnaître les symptômes et les signes qui confirment la paranoïa.

Les signes

Il importe de rappeler que la paranoïa n’est pas une maladie. Elle est différente de la schizophrénie. Cela dit, il s’agit d’un type de personnalité plus ou moins troublé. Il y a un degré de paranoïa. Cela peut aller de simples suspicions à des crises et délires. Il va sans dire que la prise en charge au tout début du problème offre une meilleure chance de s’en sortir. C’est pour cela qu’il ne faut pas passer à côté des signes.

Le premier signe de la paranoïa est la susceptibilité. Ceci dit, la personne ne peut pas tenir une conversation sans se sentir offensée ou agressée. Cela peut être dans un humour de son interlocuteur ou tout simplement une façon de parler. A partir de ce moment, la personne paranoïaque est déconnectée et rumine. A ce stade, on peut déjà se faire aider par des psys sur psychologue-nivelles.be

Outre cela, on reconnaît la paranoïa par le raisonnement qui tend à sortir de la logique. Il s’agit de croyances et d’obsessions. Il est difficile de faire sortir ces obsessions de la pensée de la personne paranoïaque. D’ailleurs, à un certain stade, elle devient agressive avec des fixations. C’est ce qu’on appelle un paranoïaque persécuteur. Cependant, il y a un autre type de paranoïaque dont le persécuté. Cette fois, la personne se renferme et se replie sur elle-même.

S’en sortir

Comme mentionné, il est conseillé de se faire aider afin d’avoir une opinion tierce. Cependant, il est important de rappeler que c’est un travail sur soi qui se fait sur des années. Le contrôle de l’émotion ne se fait pas en quelques jours. De plus, à un certain niveau de la paranoïa, la médication peut être nécessaire. Il s’agit d’un traitement à vie. Cela permet de ne plus être prisonnier des pensées négatives et méfiantes.

Par ailleurs, pour vaincre la paranoïa, il est recommandé de ne pas abuser de l’alcool ni des substances stimulants comme les drogues ou même la caféine. En plus de cela, il est important de faire la différence et prendre conscience de la situation. Il s’agit d’essayer de se remettre en question à chaque suspicion qui se présente. Se demander s’il s’agit bien d’une logique et une situation concrète ou bien, c’est juste les pensées qui font encore des tours.

C’est par exemple le cas pour les méfiances envers un nouvel ami ou un nouveau partenaire. Cela peut être dû à des expériences dans le passé. C’est normal de devenir méfiant par exemple si l’on a été trahi. Cependant, cela peut être pesant et détruire la nouvelle relation si l’on n’essaie pas d’y remédier. Toutefois, un stade plus avancé de la paranoïa, une hospitalisation s’avère nécessaire avec un soutien mental et des médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *