Thérapie

Comment vaincre la claustrophobie?

Pour la plupart des gens, monter dans un ascenseur est un geste anodin, mais c’est un vrai défi pour les personnes claustrophobes. La claustrophobie est un trouble anxieux, défini par la peur des endroits clos et l’enfermement, peut être un véritable handicap, surtout dans la vie quotidienne. D’ailleurs, c’est pour cette raison que les claustrophobes se demandent si la claustrophobie peut-elle être soignée ? La réponse est oui, mais faire face à la claustrophobie est un travail de longue haleine et ne peut pas se réaliser du jour au lendemain. Outre le temps, elle demande également de la motivation et de la persévérance. Focus sur les méthodes pour lutter contre la claustrophobie.

L’importance de l’aide d’un psychologue

Pour vaincre la claustrophobie, le meilleur traitement à mettre en place concerne la thérapie cognitive comportementale que l’on connaît sous l’appellation de TCC. En effet, une multitude de recherches ont démontré l’efficacité de la TCC pour traiter les phobies. Pour y parvenir, l’appui et l’assistance d’un psychologue sont essentiels. Les explications et les informations concernant aux symptômes du claustrophobe, son maintien et son évolution lui seront donnés. En outre, le psychologue s’appuiera sur la méthode de la restructuration cognitive. Cette méthode vise à déterminer et mesurer les pensées dysfonctionnelles du patient. Enfin, le psychologue remplacera les croyances et les idées du claustrophobe par des pensées justes. Pour cela, le psychologue-woluwe-saint-lambert.be pourra vous aider dans votre démarche.

Les thérapies cognitives et comportementales

De prime abord, cette thérapie consiste à classer les situations jugées difficiles en fonction du niveau d’anxiété éprouvée. Ensuite, il faut maintenant entamer la phase de désensibilisation en imaginant pendant quelques secondes cette situation. Cet exercice doit être reproduit jusqu’à ce qu’il ne cause plus aucune manifestation anxieuse.

Puis, il est maintenant temps d’aborder la partie comportementale et pratique. Pour cela, le claustrophobe doit se retrouver confronté à l’objet de sa peur jusqu’à ce qu’il soit totalement désensibilisé. Durant toutes ces étapes de l’exercice, le psychologue ou la thérapeute doivent toujours être à côté du patient, pour le motiver, l’encourager et l’empêcher d’abandonner. Enfin, ces entraînements doivent être faits plusieurs fois et de manière prolongée et progressive.

Les autres thérapies et le traitement médicamenteux

Grâce à l’essor de la technologie, d’autres outils existent permettant aux claustrophobes de vaincre leur peur, comme la réalité virtuelle. Équipé d’un casque autorisant la vision en 3D, le claustrophobe peut maintenant affronter en toute sécurité sa phobie. En plus d’être efficace, ce traitement est également ludique, car il permet de déprogrammer la panique, tout en reprenant confiance. La durée des séances sera déterminée par le degré d’intensité du trouble, entre 3 mois à 6 mois.

Hormis les thérapies, un traitement médicamenteux peut également être une solution. Cependant, le traitement médicamenteux ne permet pas de traiter la claustrophobie, mais d’aider les claustrophobes à traverser facilement un moment d’anxiété. Toutefois, pour contrôler les crises d’anxiété, le claustrophobe peut également pratiquer de la méditation, du yoga et de la relaxation.